• La lumière du jour à chaque poste de travail, et ce dans l'étroite vallée de la Forêt-Noire ! À l'extrémité la plus escarpée du site de l'usine, Arthur Junghans prévoit de construire une terrasse qui « monte » la pente sur neuf marches.

    Les pièces de l'usine, longues et étroites, sont conçues de manière à ce que chaque poste de travail soit éclairé de façon optimale par la lumière du jour, favorisant la précision extrême de la fabrication. La construction de la terrasse s'achève en 1918 et celle-ci devient l'emblème de l'horlogerie de Schramberg.

  • 1918

    L'emblème du progrès