Les Collections

Ouvrir l'aperçu Fermer l'aperçu

 

Performance


Priorité à la précision

 

L’histoire de l’horlogerie a toujours été marquée par la recherche d’une précision toujours plus fine, d’une miniaturisation toujours plus grande et l’augmentation de la réserve de marche. Dans ce domaine, Junghans a pris une position dominante avec un grand nombre de premières mondiales. Le nombre de brevets à lui seul témoigne de l’ambition, du savoir-faire et de la force d’innovation de l’entreprise. Junghans en a déposé plus de 3 000.

En 1956, l’entreprise était déjà le troisième fabricant de chronomètres au monde et dès 1967, Junghans se consacra au chronométrage de précision en mettant à profit la nouvelle découverte de la technologie quartz. Trois ans plus tard seulement, Junghans présenta la première montre allemande à quartz. Le passage à la production en série, en 1985, de la première horloge radio-pilotée fonctionnant avec cette technologie, n’était qu’une question de temps.

 

En 1990, les ingénieurs de Junghans réussirent à miniaturiser la technologie radio au point de pouvoir l’intégrer dans une montre : la « Mega 1 » fut ainsi la première montre radio-pilotée au monde. Elle fut conçue en coopération avec FROG Design et réussit à s’imposer en raison de sa technologie avancée, mais aussi grâce à son design futuriste. Son antenne était alors intégrée dans le bracelet.

En 1993, la Mega Solar qui lui succéda fut pour la première fois équipée de cellules photo voltaïques. Puis les choses évoluèrent très rapidement : en 1994, on parvint à intégrer l’antenne dans un boîtier non métallique et dès l’année suivante, Junghans parvint à combiner la technologie du radio-pilotage solaire à un matériau high-tech en céramique. En 1999, les techniciens de Junghans surmontèrent l’obstacle de la cage de Faraday et insérèrent un mouvement radio-piloté avec antenne intégrée dans un boîtier en métal.

> Découvrir le savoir-faire de Junghans dans le voyage à travers le temps.